Essai de cloueur

Il est assez répandu de dire que le (bon) équipement représente une grande part dans le succès d’un projet de bricolage – pour simplifier, les bons outils font les bons ouvriers… Et nous venons de le vérifier avec l’essai d’un cloueur (ou clouteuse) électrique.
Nous envisageons en effet de revoir la toiture de l’abri voiture – pour l’instant faite de tôle ondulée bitumée, en y mettant de la volige et pourquoi pas des tuiles.
A cet effet, nous avons fait l’acquisition d’une clouteuse de la marque Tacwise, le modèle 400 ELS que vous pouvez trouver sur Amazon.
Le résultat est bluffant – probablement parce que nous n’en avions jamais eu jusqu’à présent, mais c’est d’une efficacité incroyable quand on a de gros volumes à clouer.
Nous avons choisi spécifiquement ce modèle car il a une bande inclinée et du coup se faufile mieux dans les sous-pentes qui sont toujours difficile d’accès. (Il existe d’ailleurs des clous inclinés spéciaux pour répondre à cette configuration).

L’autre raison pour laquelle nous avons retenu ce modèle, c’est son alimentation électrique. On en trouve sur le marché qui peuvent se raccorder à un compresseur, mais comme on n’en a pas toujours sous la main, c’est finalement le cloueur électrique qui a été notre choix.

Notre conseil … équipez vous ! L’investissement – pas forcément très élevé – est vite amorti en gain de temps et de qualité du rendu.

Quelques photos du modèle

Nouvelle vidéo de construction

A propos de la vidéo

Les deux abris sont les mêmes mais la vidéo vient d’être refaite et traduite en espagnol (avec un site en version espagnole : construccion-pergola.es). Nous en avons profité pour la rendre un peu plus démonstrative que la précédente. Nous avons laissé plus de temps au montage – pour quelques passages (ceux où on déplace les poteaux, où on les perce, …) afin d’avoir une idée plus précise de la nature des manipulations à faire.

C’est aussi la bonne occasion pour faire le point sur l’abri 3 ans après sa construction.

Évolution des deux abris voiture

Au global, le modèle reste plutôt bien – avec les quelques points d’amélioration déjà identifiés – à savoir :

  • le bas de l’abri est un peu trop bas (gène le passage)

Avec le temps, on s’aperçoit également de quelques défauts que nous vous livrons ici.

  • l’avant de l’abri est très haut (il avait été conçu ainsi pour obtenir une pente de toiture). Cette hauteur fait que les poteaux sont exposés aux intempéries – et ils feront probablement l’objet de traitement de bois assez régulier.
  • d’autre part, entre les deux abris, l’eau de pluie coulait – nous avons donc rajouter de la tôle ondulée pour éviter cela.

Sinon, ces abris sont utilisés au quotidien et restent pratiques, spacieux et font bien leur office contre les intempéries.

Prochaine étape : la peinture

6 mois après avoir élevé l’abri voiture, le bois qui le constitue ne bougera presque plus. Avant cette période, il n’est pas conseillé de peindre la charpente – le bois jeune et pas sec pouvant encore bouger. Dans le cas présent – le calendrier des travaux étant ce qu’il est – il aura fallu 2 années avant d’envisager la prochaine étape : la peinture de l’abri. Étant donné cette longue période écoulée, deux étapes intermédiaires viennent s’interposer avant la dernière finition, le décapage et le traitement du bois.

Décapage de la charpente

Quant on parle de décaper du bois, la première idée qui vient à l’esprit consiste à prendre une ponceuse et commencer à poncer l’ensemble. Néanmoins, dans des cas tels qu’une charpente d’abri voiture, le volume est si important que vous pouvez regarder des solutions alternatives. Parmi les différentes possibilités, il y a le sablage associé à un compresseur d’air. Attention toutefois, selon l’état du bois, vous devrez chercher une configuration à faible pression pour éviter d’endommager les poutres. Mais, en tenant compte de ce point, vous gagnerez un temps précieux que vous pourrez dédier à la peinture. Sans avoir à acheter de compresseur d’air, sachez qu’il est possible de les louer chez Kiloutou par exemple.

Le traitement du bois :

En second lieu, après le décapage et avant la peinture, il faut en profiter pour traiter le bois pour lui assurer la meilleure longévité. Sauf pour des bois déjà endommagés, le traitement est assez simple ; une à deux couches de xylophene sur l’ensemble des poutres, chevrons et madriers, et vous êtes tranquilles pour une dizaine d’années.

Peindre son abri :

Peindre son abri voiture n’a presque rien de différent que la peinture d’une charpente traditionnelle, si ce n’est qu’il faut une peinture adaptée aux extérieurs (même sous toiture, la charpente est exposée aux intempéries). Dans le cas de l’abri voiture présenté ici, les pieds de poteaux souffraient plus de la pluie – donc c’est une zone que nous avons traité avec plus de soin que les chevrons mieux protégés.

En conclusion : il n’est pas impératif de peindre son abri voiture – surtout avec de telles dimensions (poutres de 20×20). Néanmoins cela reste une protection supplémentaire – bonne à prendre  pour ajouter quelques années de vie à cette petite construction.

La base de tout nouvel abri

Il peut arriver, lors de la conception d’un nouvel abri, d’envisager la construction sur de la terre naturelle ou sur une dalle en béton. Sauf cas exceptionnels, la règle général conseille de monter l’abri (voiture, jardin, …) sur une chape ou une dalle, plutôt que sur de la terre naturelle.

Deux raisons pour créer une dalle en béton :

Les remontées humides :

faire une dalle de bétonL’humidité est l’inconvénient majeur de tout abri. Construit de manière isolée de la maison – en général entouré de végétation et de terre naturelle, l’abri – et ce quelque soit son utilisation – est exposé aux problèmes d’humidité. Cela joue sur le matériel que vous souhaitez entreposer dans votre abri – tout comme les éléments constituant l’abri voiture ou l’abri de jardin. Ce double problème se pose d’autant plus, que si vous construisez le tout sur de la terre naturelle.

Ainsi, pour éviter les remontées d’humidité – il est en général fortement recommandé de faire une dalle de béton – avant de monter l’abri voiture.

La stabilité et longévité de l’abri voiture :

L’autre enjeu majeur d’un abri voiture ou d’un abri jardin est sa stabilité. Elle influe sur la longévité de l’abri – il est donc essentiel de donner le plus d’atouts possible pour que la future édification repose sur des bases solides … une dalle en béton ! Une terre naturelle peut sembler a priori stable et compact, néanmoins, il suffit de vivre une période d’intempéries accrue pour voir que la terre peut se défaire, glisser et bouger. Cela peut jouer sur la charpente de l’abri et déstabiliser l’ensemble.

L’un dans l’autre – il est donc préférable de se doter d’une dalle bien réalisée et conforme pour assurer une fondation solide à votre projet.

Inventaire des outils et du matériel

Bien, une fois les plans faits, et avant de se mettre à construire l’abri voiture – il y a une phase – qui n’est pas insignifiante – et qui consiste à faire l’inventaire des outils et du matériel que vous devrez acheter pour commencer la construction.

Les outils

Le fait de faire les plans de l’abri nous a permis de noter en détail les différentes étapes du projet. Ce qu’on dessinait en 3 dimensions, on se l’imaginait en réel, et du coup on a pu se préparer en sachant qu’il faut :
percer du béton et du bois
découper les éléments de la charpente – avec des poteaux faisant 20cm
fixer et serrer et visser les éléments les uns aux autres
clouer la tôle ondulée
Cette liste des opérations donne une idée assez précise des outils dont vous aurez besoin. Nous en avons fait une synthèse avec cette liste des outils.
Astuce : vous n’aurez probablement pas tous les outils en votre possession. Si vous pensez en avoir besoin pour d’autres projets, et que vous en avez les moyens, vous pouvez les acheter – sinon sachez que beaucoup d’outils sont disponibles à la location.

Le matériel

matériel pour abri voiture Là aussi, la conception des plans de l’abri voiture aide beaucoup à noter les éléments et les dimensions.
Le plus loin vous irez dans les détails de vos plans (par exemple jusqu’à savoir le nombre de vis que vous mettrez à chaque attaches), le mieux préparés vous serez pour faire la liste du matériel.
Pour vérifier si vous êtes exhaustifs ou pour vous aider à constituer votre commande, vous pouvez consulter la liste du matériel nécessaire pour faire un abri voiture.
Attention – prévoyez un peu de marge sur certains éléments. Vous pouvez par exemple acheter un ou deux madriers et/ou chevrons en plus, soit parce qu’il y a de la perte ou des ratés, et que c’est dommage de repasser commande pour un ou deux éléments manquants.

Les délais

Le mieux c’est d’avoir du temps devant soi. Avec du temps vous pouvez consulter 2 ou 3 revendeurs de bois ou autres magasins de bricolage généralistes et comparer pour retenir le bon rapport entre la qualité et le prix.
Mais le temps est aussi nécessaire – car ils n’ont pas toujours les produits en stock, ou que la livraison ne peut pas se faire dans l’immédiat.
Il arrive souvent d’avoir entre 2 et 3 semaines d’attente pour recevoir la commande dans son intégralité.