Jameliore sur Youtube Jameliore sur facebook Jameliore sur Twitter Jameliore sur Twitter

Plan abri : Chemin d’accès

Le chemin d’accès est une des contraintes essentielles au moment de faire vos plans d’abri voiture. Si ce dernier est rectiligne – et que l’on peut rentrer / sortir la voiture de l’abri sans manoeuvre particulières, cela ne sera pas une contrainte. Si en revanche l’abri est à la perpendiculaire du chemin (ce qui était notre cas), vous aurez une manoeuvre à faire pour se garer – et l’abri devra être conçu en fonction de cette dernière.
A titre d’illustration, voici la contrainte que nous avons eu – et la réponse que nous avons élaboré dans les plans de l’abri voiture.

Chemin et impact sur le plan abri voiture

Chemin pour plan abri voitureUn chemin en pente, perpendiculaire aux places de parking sur lesquelles viendront se construire deux abris voitures. C’est une configuration complexe, dont l’impact sur le plan est le suivant :

  • il faut une manoeuvre pour entrer / sortir de l’abri
  • avec un angle de braquage, qui oblige à écarter les poteaux de l’abri au maximum – sinon la manoeuvre est rendue encore plus difficile
  • nous avions envisagé une charpente d’abri à 3 poteaux latéraux – ce qui a été écarté, toujours pour cette questions de créneau pour se garer

En conclusion, le chemin d’accès est un des premiers éléments qui permet de définir le plan de l’abri voiture, associé à d’autres facteurs d’environnement et notamment les alentours de l’abri.

Pages et articles associés au plan abri voiture

– Le plan abri voiture
– la liste des articles sur le plan abri voiture

One thought on “Plan abri : Chemin d’accès

  1. Bonjour
    Votre travail est très intéressant et me fera gagner un temps qui manque toujours aux bricoleurs.
    En plus on ressent la générosité, inconnue des gens cupides pour qui la vie consiste à accumuler sans limite des biens qui manquent a leurs semblables. A l’école communale, j’ai même connu un citoyen qui ne jouait pas aux billes, mais dont le plaisir était de voler des billes qu’il entreposait, par un trou,dans le tronc d’un marronnier.
    Merci
    Hubert DUGAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *